Après des études collégiales en arts, Brigitte Poitras a étudié en marketing à l'université d'Ottawa. Coanimatrice à l'émission Bye-bye Maison!, elle oeuvre dans le domaine de la décoration depuis 1997 à titre de décoratrice-styliste. C'est en 2003 qu'elle s'est intéressée au phénomène immobilier américain : le home staging. Ce concept a piqué sa curiosité...
Cette maison unifamiliale avec un cachet contemporain est le modèle rêvé pour les petites familles. Le rez-de-chaussée, à aire ouverte, a deux chambres et une salle de bain avec une douche de verre 3’ x 4’. Au sous-sol, vous pourrez créer sur mesure deux chambres, une salle familiale et une deuxième salle de bain. Il ne faut pas oublier le garage à même de la maison.
Plusieurs travaux majeurs réalisés depuis 5 ans : fenêtres, porte extérieure, porte-patio, luminaires extérieurs (2015), hotte, et les deux toilettes (2012) ainsi que la toiture, chauffe-eau, bain-douche et luminaires intérieurs (2011). Bien située, à distance de marche d'un parc, d'un dépanneur, de la piste cyclable, de la bibliothèque et d'une école et à quelques pas de la boîte postale et des arrêts d'autobus du parcours 15. Idéale pour la famille, pour les sportifs, pour une première maison ou pour un nouveau départ.
Four varieties of bacteria have been found in the bee bread of the larva: Bacillus circulans, B. coagulans, B. firmus, and B. megaterium. Only the Bacillus genus has been found in the samples taken. Together, these four species were able to hydrolyze starch, ferment glucose, convert nitrates to nitrites, and produce dihydroxyacetone from glycerol. This group of bacteria also lowers the pH of the bee bread. These functions serve not only to protect the larva from other bacteria, but they also digest complex molecules which allow the larva to easily absorb nutrients without expending a lot of energy. The bacteria, in turn, receive a supply of food which results in a mutualistic relationship.[13]
L'unité de comparaison des prix de l'immobilier est généralement le prix au mètre carré (ou au pied carré, dans certains pays anglo-saxons). Pour les propriétés à revenus, on se sert de multiples du revenu et d'autres mesures reliées (taux d'actualisation). Enfin, des unités de comparaison fort variables sont aussi utilisées suivant le type de propriété (mètre cube, mètre de façade, prix à la chambre ou à l'appartement, etc.).
L'unité de comparaison des prix de l'immobilier est généralement le prix au mètre carré (ou au pied carré, dans certains pays anglo-saxons). Pour les propriétés à revenus, on se sert de multiples du revenu et d'autres mesures reliées (taux d'actualisation). Enfin, des unités de comparaison fort variables sont aussi utilisées suivant le type de propriété (mètre cube, mètre de façade, prix à la chambre ou à l'appartement, etc.).
Ne pas jeter de nourriture ou de grains de café dans le renvoi de l'évier car cela peut occasionner des senteurs ou des blocages. De plus, l'accumulation de résidus de savon, de shampoing ou de tout autre détergent à l'intérieur des tuyaux de renvoi peut occasionner des odeurs désagréables. Nous vous conseillons de bien faire couler l'eau chaude dans le renvoi après usage de ces produits nettoyants.
VENDUE 6 SEMAINES APRÈS LE PASSAGE DE BYE BYE MAISON - Brigitte et Enock vont à Blainville cette semaine afin de mousser la vente d’une maison située dans un quartier en pleine gentrification. Au salon, la pièce est chaotique. Les meubles sont disparates, et la coloration, alourdissante. Aussi, l’accès à l’escalier y est bloqué. La couleur et la déco seront ajustées, et l’accès à l’escalier, libéré. À la salle à manger, on retrouve un ramassis de meubles et d’objets, et une table mal positionnée. Résultat : la délimitation entre la salle à manger et la cuisine est compromise. Nous allons, entre autres, faire remiser le surplus de meubles, et repositionner ceux qui restent. Dans la cuisine, tout est aligné le long du mur, avec un gros vide au centre. L’ouverture du mur qui sépare la cuisine et l’escalier n’offre un point de vue intéressant de nulle part. Nous la fermerons partiellement de façon originale. Le superflu sera également remisé. Vous en apprendrez également sur la gentrification, et sur les couleurs chaudes et froides.
REALTOR®, REALTORS® et le logo REALTOR® sont des marques déposées de REALTOR® Canada Inc., une compagnie dont la National Association of REALTORS® et l'Association canadienne de l'immeuble sont propriétaires. Les marques de commerce REALTOR® servent à distinguer les services immobiliers offerts par les courtiers et agents d'immeuble en tant que membres de l'ACI. Les marques d'homologation S.I.A.® /MLS®, Service inter-agences®, et leurs logos respectifs sont la propriété de l'ACI, et ils servent à identifier les services immobiliers que fournissent les courtiers et agents d'immeuble membres de l'ACI. 

There is a size correlation which determines whether males become patrollers or hoverers. Patrollers tend to be larger so that they can better protect and copulate with emerging females. Smaller males are usually unable to compete as well, and so have to make the best out of a bad situation; thus, they become hoverers. Each group has a different set of behaviors. The patrollers move over a large space containing many other patrollers. Usually, patrollers will frequent the same spots over the course of their lives. Since the area is so large, the cost to defend it against other patrollers would be much greater than the potential mating benefits, so the patrollers show very little territoriality.[11] Patroller males will usually only fight when a breeding female is near. In contrast, each hoverer stakes out an area of about one meter in diameter. These areas don’t overlap with other hoverers. Any fast moving object (i.e. bee, dragonfly, leaf, etc.) that enters a territory will be quickly chased. The chase allows the male bee to determine if a female is unmated, or if an enemy male is in his territory. If it is a male bee, the territory owner will chase it out, but not beyond the boundary of the territory. What is interesting is that every day (or even every several hours) the territory holder will abandon the area to establish a new zone. Often the male will never return to the vacated area, and it will be taken over by another male. This shows that hoverers show a low site tendency but strong territoriality.[11] A balanced ratio of patrollers to hoverers is maintained, and thus, this ratio is an evolutionary stable strategy. If more males become patrollers, then the hoverers will benefit from the reduced competition, and the hoverers' genes will spread until the stable ratio is returned to. The same thing will happen if more males become hoverers.
Saviez-vous que le réseau RE/MAX regroupe près de 20 % des courtiers immobiliers du Québec5 et qu'il est responsable de la vente de presque la moitié des propriétés inscrites dans la province 6 ? C'est certainement ce qui permet à RE/MAX d'être la seule bannière du secteur immobilier à figurer sur la liste des 30 entreprises les plus admirées des Québécois, selon Léger Marketing et le journal Les Affaires.
Larger females are able to better control the size of their offspring. As stated in the Life Cycle section, more bee bread leads to larger offspring. Larger females are able to gather more pollen and nectar in a shorter amount of time when compared to smaller females. This means that during rich conditions, the larger females can have larger offspring with greater fitness, or if conditions are poor, the females can simply choose to have smaller offspring. There is a lower limit to how small offspring can be, and thus, smaller females can’t make this reduction or increase in size in response to the environment. Smaller females are still able to exist since larger females can’t take advantage of having larger offspring when the density of nesting grounds is low.[12] To put it another way, larger male offspring are less effective in low density nesting grounds since they don’t have as many opportunities to use their size to fight off other males; thus, in low density nesting grounds, small and large males have similar fitness which means that the extra bee bread which the larger male received served no purpose. Smaller males actually do better in low density areas because they don’t have to fight with larger males as much, and by extension, expend less energy. This lack of a reason to produce larger offspring reduces the fitness of the larger females since they have to dig larger tunnels to fit in, but still produce the same size offspring as smaller females.[12]
Real estate brokers are subject to the Real Estate Brokerage Act and must comply with various measures to ensure your protection: they must meet the requirements of the Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ), contribute to the Real Estate Indemnity Fund and hold professional liability insurance. They are responsible for the real estate transaction.
Chacun des propriétaires de terrain du projet Square Watson devra faire approuver les plans de la maison qu’il entend construire par le représentant du vendeur, soit par Luc Élias et préalablement aux travaux de construction. De plus, la couleur des revêtements extérieurs ainsi que celle de la toiture de la maison à être érigée doivent être approuvés par le représentant du vendeur, soit par Luc Élias.
×